Évangile :
Chapitre :
Verset :

Matthieu 21, 45 - 46

45Les grands prêtres et les Pharisiens, ayant entendu ces paraboles, comprirent qu'il parlait d'eux. 46Et ils cherchaient à se saisir de lui; mais ils craignirent les foules, car elles le tenaient pour un prophète. 
  • Saint Jérôme
    Quoique le coeur des Juifs fût endurci par l'incrédulité, ils comprenaient cependant que toutes ces paroles du Sauveur étaient dirigées contre eux. «Et les princes des prêtres, ayant entendu»,etc.
  • Saint Jean Chrysostome
    Telle est la différence des hommes de bien d'avec les méchants: l'homme de bien qui est surpris en faute s'afflige, parce qu'il a péché; le méchant, au contraire, est furieux, non pas d'avoir péché, mais de voir son péché découvert; et non-seulement il n'en fait pas pénitence, mais il n'en devient que plus irrité contre celui qui l'a repris de son crime. Et c'est pour cela que les princes des prêtres, surpris dans leur malice, n'en deviennent qu e plus ardents pour le mal. «Et voulant se saisir de lui, ils craignirent la foule, parce qu'elle le regardait comme un prophète».
  • Origène
    Les idées du peuple sur Jé sus-Christ, qu'il regarde comme un prophète, ont quelque chose de conforme à la vérité; mais il ne comprend pas sa grandeur en tant qu'il est Fils de Dieu. Or, les princes des prêtres crai gnent le peuple, parce qu'il a de Jésus-Christ cette opinion, et qu'il est disposé à le défendre, car eux-mêmes ne peuvent s'élever jusque là, et ne se forment aucune idée convenable du Sau veur. Il faut, du reste, savoir qu'il y a différentes manières de s'emparer de Jésus. Les princes des prêtres et les pharisiens voulaient se saisir de lui, mais d'une autre manière que l'Épouse des cantiques lorsqu'elle dit: «Je l'ai saisi, et ne le laisserai point aller», et lorsqu'elle doit le retenir encore plus fortement, comme elle l'exprime plus loin: «Je monterai sur le palmier et je saisirai ses rameaux élevés».Tous ceux qui n'ont pas d'idées justes sur la divinité du Christ veulent s'emparer de Jésus pour le perdre. Quant aux autres paroles différentes de la parole du Christ, il est possible de les saisir, de s'en emparer; mais pour la parole de vérité, personne ne peut ni la saisir, c'est-à-dire la comprendre, ni s'en emparer, c'est-à-dire l'enchaîner, ni l'arracher de l'esprit des fidèles, ni la faire mourir, c'est-à-dire la détruire.
  • Saint Jean Chrysostome
    Tout homme livré au mal, à ne consulter que sa volonté, porte la main sur Dieu et le met à mort; car celui qui foule aux pieds les commandements de Dieu, celui qui murmure contre Dieu, celui qui lance vers le ciel des regards de colère, ne s'emparerait-il pas de Dieu, s'il le pouvait, pour s'en défaire et pécher en toute liberté?
  • Rabanus Maurus
    Et cependant nous voyons tous les jours se renouveler cette crainte de ceux qui appréhendent de se saisir de Jé sus, lorsqu'un chrétien, qui ne l'est que de nom, n'ose, par un sentiment de honte, ou parce qu'il craint les gens de bien qui l'entourent, attaquer l'unité de la foi et de la paix qu'il déteste dans son coeur.

Ce site veut vous aider à mieux comprendre les Évangiles grâce aux précieux commentaires des Pères de l'Église. Ces commentaires proviennent d'aussi loin que le IIIe siècle, jusqu’à leur compilation par saint Thomas d’Aquin dans un ouvrage intitulé la Chaîne d’or (Catena aurea) au XIIIe siècle.

Les textes des Évangiles sont tirés de la Bible catholique Crampon
Les textes des commentaires sont une traduction par l’Abbé J-M Peronne, Louis Vivès éditeur, 9 rue Delambre, 1868

Cet outil a été conçu par Miguel Morin.