Évangile :
Chapitre :
Verset :

Matthieu 17, 21 - 22

21Mais ce genre (de démon) n'est chassé que par la prière et le jeûne. " 22Comme ils étaient groupés en Galilée, Jésus leur dit : " Le Fils de l'homme doit être livré entre les mains des hommes, 
  • Saint Rémi
    Notre-Seigneur prédit souvent à ses disciples les mystères de sa passion, afin que la connaissance plus grande qu'il leur en donne par avance les aide à supporter plus facilement cette épreuve lorsqu'elle sera arrivée; c'est pour cela que nous lisons ici: «Comme ils étaient en Galilée, Jésus leur dit: Le Fils de l'homme doit être livré», etc.
  • Origène
    Au premier abord, ces paroles paraissent être les mêmes que celles qui ont été rapportées plus haut, et on pourrait dire qu'elles n'en sont qu'une répétition, mais il n'en est pas ainsi; en effet, dans les paroles qui précèdent, il n'est pas dit que le Fils de l'homme sera livré; ici, au contraire, nous voyons que non-seulement il sera livré, mais qu'il sera livré entre les mains des hommes. L'Apôtre déclare que le Fils a été livré par Dieu le Père ( Rm 8 ); mais il est également vrai qu'il fut livré entre les mains des hommes par les puissances ennemies.
  • Saint Jérôme
    Notre-Seigneur entremêle toujours des pensées consolantes aux souvenirs affligeants; en effet, si la prédiction de sa mort est de nature à les contrister, la pensée de sa résurrection doit les combler de joie.
  • Saint Jean Chrysostome
    Il leur prédit qu'il ne restera pas longtemps dans le sein de la mort, mais qu'il ressuscitera le troisième jour.
  • Origène
    Cependant cette prédiction du Seigneur les jette dans la tristesse, comme le remarque l'Évangéliste: «Et ils furent pro fondément affligés». Ils ne firent point attention aux paroles suivantes: «Et il ressuscitera le troisième jour», et ne réfléchirent point quel était celui qui n'avait besoin que de trois jours pour triompher de la mort.
  • Saint Jérôme
    Or, cette tristesse profonde qu'ils éprouvent ne vient pas de l'incrédulité, mais de l'amour qu'ils avaient pour leur Maître et qui ne leur permettait d'entendre rien qui lui fût contraire ou qui parût indigne de lui.

Ce site veut vous aider à mieux comprendre les Évangiles grâce aux précieux commentaires des Pères de l'Église. Ces commentaires proviennent d'aussi loin que le IIIe siècle, jusqu’à leur compilation par saint Thomas d’Aquin dans un ouvrage intitulé la Chaîne d’or (Catena aurea) au XIIIe siècle.

Les textes des Évangiles sont tirés de la Bible catholique Crampon
Les textes des commentaires sont une traduction par l’Abbé J-M Peronne, Louis Vivès éditeur, 9 rue Delambre, 1868

Cet outil a été conçu par Miguel Morin.