Évangile :
Chapitre :
Verset :

Matthieu 24, 1 - 2

1Comme Jésus, sorti du temple s'en allait, ses disciples s'approchèrent pour lui faire remarquer les constructions du temple. 2Prenant la parole, il leur dit : " Vous voyez tout cela, n'est-ce pas? Je vous le dis en vérité, il n'y sera pas laissé pierre sur pierre qui ne soit renversée. 
  • Origène
    ). Après que Notre-Seigneur Jésus-Christ eut prédit tous les maux qui devaient tomber, sur la ville de Jérusalem, il sortit du temple qu'il avait préservé de sa des truction tant qu'il y était resté: «Jésus étant sorti du temple s'en allait». Chacun de nous aussi devient le temple de Dieu, à cause de l'esprit de Dieu qui habite en lui ( 1Co 3,16 1Co 6,19 2Co 6,16 ), et c'est à lui seul qu'il doit imputer l'abandon où Jésus-Christ le laisse en sortant de son coeur. «Et ses disciples s'approchèrent de lui», etc. On se demande naturellement pourquoi ils lui montrent les constructions du temple comme s'il ne les avait jamais vues. La raison en est que Notre-Seigneur ayant prédit plus haut la ruine du temple, les disci ples qui l'entendirent, s'étonnèrent qu'un édifice de cette grandeur et de cette magnificence dût être entièrement détruit, et ils lui en firent voir la beauté, pour le fléchir en faveur de cet édifice, et l'engager à ne point accomplir les menaces qu'il avait faites. Or, la nature humaine nous offre elle-même une admirable structure, puisqu'elle est devenue le temple de Dieu, et encore aujourd'hui les disciples de Jésus-Christ et les autres saints, proclamant les prodiges que Dieu a opérés en faveur de cette pauvre nature humaine, intercèdent auprès de Jésus-Christ pour qu'il n'abandonne point le genre humain en punition de ses péchés. «Mais il leur dit: Vous voyez tous ces bâtiments? je vous le dis en vérité, ils seront tellement détruits, qu'il n'y restera pas pierre sur pierre.
  • Rabanus Maurus
    L'histoire nous donne le véritable sens de cette prédiction: quarante-deux ans après la passion du Sauveur, la ville fut détruite avec le temple, sous Vespasien et Tite, empereurs romains.
  • Saint Rémi
    C'est par un dessein providentiel que le temple disparut avec les cérémonies de la loi aussitôt la révélation de la loi de grâce; car autrement, ceux qui étaient encore faibles dans la foi, voyant que les institutions qui avaient Dieu pour auteur, et que les prophètes avaient consacrées, continuaient à subsister, se seraient éloignés insensiblement de la pureté de la foi pour embrasser un judaïsme tout charnel.
  • Saint Jean Chrysostome
    Mais comment s'est vérifiée cette prédiction qu'il ne resterait pas pierre sur pierre? Ou bien, le Sauveur a voulu parler d'une destruction com plète, ou de la destruction des parties du temple qu'ils avaient sous les yeux; car il est des par ties qui ont été détruites jusque dans les fondements. J'ajouterai que ce qui s'est accompli de cette prédiction est pour nous un motif de croire que les autres parties seront elles-mêmes en tièrement détruites.
  • Saint Jérôme
    Dans le sens mystique, aussitôt que le Seigneur fut sorti du temple, tout l'édifice de la loi et la disposition des commandements ont été entièrement détruits, de manière que les Juifs ne peuvent plus en observer la moindre partie, et que tous les membres privés de leur chef sont dans une lutte continuelle les uns avec les autres.
  • Origène
    Tout homme qui reçoit dans son âme la parole de Dieu, devient le temple de Dieu. Si après avoir péché, il conserve encore quelque vestige de foi et de religion, ce temple est en partie renversé et en partie debout. Mais, au contraire, si après son péché, il ne prend plus aucun souci de son salut, il tombe en ruines de jour eu jour jusqu'à ce qu'il se sépare tout à fait du Dieu vivant, et alors il ne re ste plus en lui pierre sur pierre des commandements de Dieu, et la destruction est complète.

Ce site veut vous aider à mieux comprendre les Évangiles grâce aux précieux commentaires des Pères de l'Église. Ces commentaires proviennent d'aussi loin que le IIIe siècle, jusqu’à leur compilation par saint Thomas d’Aquin dans un ouvrage intitulé la Chaîne d’or (Catena aurea) au XIIIe siècle.

Les textes des Évangiles sont tirés de la Bible catholique Crampon
Les textes des commentaires sont une traduction par l’Abbé J-M Peronne, Louis Vivès éditeur, 9 rue Delambre, 1868

Cet outil a été conçu par Miguel Morin.